Photo d'un golf

VIDELON…GOLF !

La suit(e), Sport| Vues : 393

Tendance ou démodé, chic ou ringard, élitiste ou égalitariste. Videlongo va vous confier quelques explications sur ce sport dont les détails ne sont pas toujours connus de tous, en s’arrêtant sur quelques joueurs qui en ont fait la légende.
Et puis, le sujet est d’actualité, Ryder Cup oblige dans quelques jours. Pour les Néophytes, la Ryder Cup est une compétition de golf se jouant tous les 2 ans et opposant les Américains aux Européens.
C’est une des rares compétitions de golf par équipes entrainant une telle ferveur et une telle ambiance du public !

Public Ryder

BOBBY JONES 1902 – 1971

Il est le golfeur amateur le plus célèbre, il a en effet refusé à plusieurs reprises le statut de professionnel.
Il est de ces joueurs qui illustrent l’esprit sportif ou fair play que l’on voudrait voir dans tous sports. Une anecdote bien connue en est d’ailleurs la parfaite illustration : Lors de l’US Open 1925, il s’imposa lui même une pénalité de 2 coups alors que les arbitres refusaient de la lui donner. Il perdra la compétition d’un coup.

Le respect de l’Etiquette au golf est d’une certaine manière garant de cet esprit sportif. Respect des partenaires, adversaires, du terrain, des installations, du temps de jeu, etc. C’est tout cela l’Etiquette au golf, indispensable pour assurer un jeu, un sport agréable et amusant.

En regardant cette photo, je me dis qu’on aurait pu le surnommer “l’aigle au noeud papillon”…majestueux, élégant, un homme Videlongo avant l’heure et sa chemise pourrait tout à fait être notre chemise blanche déperlante Induo avec bouton de manchette pour rester classe en évitant le coup de chaud.

Bobby Jones

BEN HOGAN 1912 – 1997

Il fut l’un des plus grands joueurs de l’histoire du golf. Ben Hogan est notamment reconnu pour la qualité de son Swing et de sa technique.

Le Swing est le mouvement donné au club pour frapper dans la balle, il se compose d’un back swing (mouvement de rotation vers l’arrière) puis de la traversée de la balle se terminant avec ce que l’on appelle le finish (cf. photo).

Et pour parvenir à ce geste quasi parfait et surtout extrêmement régulier, Hogan s’imposait énormément d’exercices, certains disaient même de lui qu’il avait inventé l’entrainement !

Chez Videlongo, où l’esprit sportif est une deuxième nature (voire une première), on s’impose également beaucoup d’exercices stylistiques, reprises des patronnages, tests des tissus, essayages, recalibrages des chaînes de confection,  encore et encore, tout cela afin de réaliser les costumes prêt à porter ou sur mesure quasi parfait.

Quant à notre cher Ben, on peut admirer ci-dessous son superbe finish, une rotation achevée, le regard porté vers la cible et un équilibre…équilibré. Le style vestimentaire reste lui toujours d’une élégante sobriété.

Ben Hogan Finish

JACK NICKLAUS 1940 –

Jack Nicklaus est considéré comme l’un des meilleurs golfeurs de tous les temps. Il est l’un des précurseurs du golf moderne, et sa rivalité avec Arnold Palmer (un autre grand golfeur de cette génération) a d’ailleurs grandement contribué à médiatiser et moderniser ce sport. Un peu à l’image d’un Borg – McEnroe au tennis ou Frazier – Ali en boxe.

En 1986, il remporte son 6ème masters en réalisant six birdies et un eagle sur les 9 derniers trous. Drôle de nom d’oiseau pour un score ! Allez, pour briller en société, Videlongo vous donne une rapide vulgarisation du système. Sur un parcours la distance d’un trou est associée au nombre de coup à frapper. Nous trouvons donc des Par3, Par4 et Par5 qui, par exemple, fixera à 5 coups la valeur référence du trou (ex : le trou n°16 est un Par 5).

Pour rester sur cette exemple, si vous frappez :

  • 5 coups, vous réalisez le Par
  • 6 coups, c’est un bogey, vous avez joué 1 coup au dessus du Par
  • 4 coups, birdie ! un coup en dessous du Par
  • 3 coups, Eagle ! 2 coups en dessous du Par, vous pourrez flamber au club-house

Eagle, Birdie ou encore Albatros, ouvre tes ailes petit golfeur ! 🙂

Je vous laisse découvrir l’origine de ces jolis noms d’oiseau en parcourant par exemple ce site :

https://petiteballeblanche.com/2013/09/17/birdie-eagle-les-oiseaux-rares/

Allez, revenons à notre cher Jack, vous noterez ci-dessous une technique souple, athlétique et peut être moins mécanique que ses illustres prédécesseurs. Le golf devient réellement – avec Nicklaus, Palmer – plus moderne et plus sportif. Le style vestimentaire, entre lui aussi dans une nouvelle ère, la médiatisation apporte plus de visibilité donc plus de sponsors, les golfeurs commencent à mixer l’élégance et l’extravagance toujours assumées dans ce sport, motifs colorés, à carreaux, etc. On retrouve du Videlongo dans cette approche.

Jack Nicklaus

TIGER WOOD 1975 –

Que dire du tigre ? Il est de ceux qui révolutionnent un sport, un art. Dans les années 2000, Eldrick Tont Woods a placé le golf dans une dimension sportive et médiatique inégalée. Il a régné sur ce sport pendant presque 10 ans se confrontant pourtant à des joueurs extrêmement doués.  Connu pour son agressivité et ses capacités physiques, il a grandement contribué à l’attractivité du golf à cette époque, démonstratif, combattant, le public a découvert un vrai sport à travers le Tigre. Et ce n’est pas le plus grand équipementier sportif qui dira le contraire (attention, placement produit…) Nike en a fait sa tête d’affiche pendant de nombreuses années.

Une de ses grandes forces est la longueur de ses coups, lui permettant d’attaquer le drapeau très rapidement sur chaque trou. Et ce, que ce soit au Driver, aux bois ou aux fers. Allez, petit fiche sur ces drôles de cannes.

Le Driver ou bois 1 est généralement utilisé pour parcourir la plus grande distance et donc souvent utilisé sur des Par 4 ou 5. C’est un club composé d’un shaft (manche) et d’une tête sphérique (la grosse tête !). Comme pour les fers, le numéro du bois désigne son angle avec le sol (eh oui, c’est ce qui fait monter la balle ! rien de magique)

Les fers, sont également composés d’un shaft mais avec au bout, une tête plus fine, permettant donc une plus grande variétés de coups. Leur numérotation est basée sur le même principe que les bois. Un fer 9 aura par exemple un angle très important, faisant monter la balle très haute pour une courte distance, à l’inverse, un fer 3 enverra la balle beaucoup plus loin mais avec une trajectoire beaucoup plus rectiligne.

Mais attention, comme dans tous sports, ce n’est pas parce que vous avez le matériel adéquat que la réalisation suivra…

C’est peut être là une différence notable avec les costumes, vestes et chemises Videlongo, une fois passés, l’homme Videlongo est là, dans un style authentique et anar-chic., Qui a dit que le costume ne faisait pas le super-héros ?!

JESPER PARVENIK 1965 –

Alors là, on y est, une Gueule, un style et une passion. Jesper est un joueur qui ne laisse pas indifférent, le Suédois n’est pas le plus grand golfeur de tous les temps, mais je ne pouvais pas, en tant que Suiter Videlongo, parler de golf sans évoquer Jesper (et John Daly mais on verra ça plus tard).

Jesper cultive un look réellement anar-chic, le havane en guise de sourire…

SEVERIANO BALLESTEROS 1957 – 2011

Golfeur espagnol, il est l’un des plus doués de sa génération. Il permit à l’Europe de rivaliser avec les Américains dans de nombreuses Ryder Cup. Plusieurs fois Numéro 1 Mondial, il est également le premier européen à remporter le Masters d’Augusta et à porter la célèbre veste verte.

Le Masters ou Tournoi des maîtres est l’un des 4 tournois du Grand Chelem, avec la particularité de se dérouler toujours au même endroit – le golf d’Augusta en Géorgie.

Parmi plusieurs traditions, celle de la veste verte est la plus symbolique, elle est remise au vainqueur par le vainqueur de l’année précédente. Un diner est également organisé où ne sont conviés que les anciens vainqueurs du Masters. Et pour bien comprendre le côté historique et légendaire de ce parcours, sachez qu’il a été créé (entre autres) par Bobby Jones dont nous avons parlé précédemment.

Ballesteros a longtemps représenté la force du golf européen aux cotés d’un autre espagnol José Maria Olazabal. Sur un parcours, ils étaient tels des matadors, fières et conquérants.

On retrouve ici un style vestimentaire plus classique avec un retour aux basiques.

JOHN DALY 1966 –

Je ne résiste pas à l’idée de terminer ce voyage golfique et stylistique avec Monsieur John Daly. L’Elton John du golf, le André Agassi des greens, ses pantalons n’ont d’égale que la longueur de son drive. Daly est en effet aussi connu pour son look excentrique que pour la longueur de son drive. Un génie pour certains, un flambeur pour d’autres, John brule sa carrière par les 2 bouts, quelques problèmes d’argent, d’alcool, un goût avéré pour les casinos, mais également musicien à ses heures perdues, John joue au golf comme il vit, en mordant fort, quelque fois à l’extrême.

John Daly Ananas

En attendant la Suit(e)

Un petit tour du monde, un voyage dans le passé, ces golfeurs nous donnent une excellente image de l’évolution du golf à travers les âges et les continents. Amis golfeurs, Videlongo organisera prochainement une rencontre sur un green en Île de France, n’hésitez pas à nous indiquer votre envie, de jouer, ou tout simplement de débuter. Et en attendant, osez la doublure révélant votre côté Tiger, ou pourquoi pas Daly !